– Le triptyque « personne concernée – proche aidant – professionnel.le » dans l’intervention sociale à domicile auprès de personnes handicapées psychiques : Vers une co-construction de l’intervention sociale appuyée sur des expertises multiples

Fondation FALRET (champ du handicap psychique)
2017-2020

Responsables scientifiques :

Catherine Lenzi (ESPASS-IREIS, UVSQ/ PRINTEMPS) et Anne Petiau (CERA/ Lise-Cnam).

Résumé :

La situation d’accompagnement social et sanitaire au domicile des personnes en situation de handicap psychique s’appuie sur un triptyque configurationnel réunissant trois catégories d’acteurs : les personnes concernées, les proches aidants (dont la famille) et les professionnel.le.s. Ce triptyque est emblématique aujourd’hui des logiques d’action et d’engagement émergentes depuis une dizaine d’années dans l’action sociale et médico-sociale et fait référence à la notion de triple expertise reconnue dans différents rapports officiels : expérientielle du côté des personnes concernées, domestique du côté des proches aidants et clinique et méthodologique du côté des professionnel.le.s. Nous proposons d’établir une analyse de la co-construction de l’intervention sociale, dans cette configuration, autour de deux grands axes, articulés entre eux : la mobilisation et la reconnaissance des savoirs experts de chacun des acteurs, et l’évolution de l’équilibre des pouvoirs et de l’asymétrie des places. Notre terrain d’enquête est celui des services d’accompagnement à domicile (SAVS, SAMSAH, SAAD), à partir desquels nous investiguons le travail réalisé avec les proches aidants et les réseaux d’entraide (Groupes d’Entraide Mutuelle notamment).

Menée par une équipe mixte chercheur.e.s/professionnel.le.s, cette recherche se propose de mettre en œuvre un dispositif méthodologique participatif et interventionnel combinant des entretiens de cadrage, des entretiens collectifs avec des groupes homogènes comprenant des représentants de chacun des acteurs concernés (personnes en situation de handicap, proches aidants, professionnel.le.s) et par la suite des groupes d’analyse réunissant ces trois catégories d’acteurs afin de permettre l’échange, la confrontation des points de vue, mais aussi la recherche de solutions concrètes aux problèmes identifiés et pour aller vers davantage de co-construction. Les résultats attendus sont de plusieurs ordres : la production de connaissance sur la co-construction de l’intervention sociale et la mobilisation d’expertises multiples dans celle-ci ; la formulation de pistes d’action opérationnelles pour l’amélioration de celle-ci dans les services concernés ; la diffusion de ces résultats à la communauté scientifique mais aussi aux trois catégories d’acteurs par l’intermédiaire notamment d’outils numériques de formation tel qu’un module de Formation Ouverte et A Distance (FOAD).